Kerbedanz A'Ghrian

Les parcours initiatiques de Kerbedanz croisent l’ultra chronométrie

Dans ce concours de chronométrie qui soumet les garde-temps aux tests les plus implacables du secteur, être nominé est déjà un exploit! En catégorie Tourbillon, le modèle A’Ghrian de Kerbedanz poursuit l’aventure.

Par Joel Grandjean
Rédacteur en Chef

Il faut être un peu fou pour participer à cette joute chronométrique qui ne communique, dans chaque catégorie, que les trois premières marches de son podium. Parmi toutes les manifestations de la branche horlogère, le Concours de Chronométrie relancé en 2009 par la ville du Locle et son musée le Château des Monts, en hommage aux célèbres compétitions qui passionnaient le secteur avant l’arrivée du quartz, reste un bastion d’objectivité pure. Car, contrairement aux prix et lauriers qui sévissent ailleurs, l’événement n’autorise aucune autre appréciation que les mesures les plus scientifiquement obtenues, selon une méthodologie dont la transparence n’a d’égale que la surveillance de chaque étape.

Nomination de Kerbedanz, poursuite de la compétition

Ainsi, les modèles qui en réchappent – le mot n’est pas trop fort – sont de véritables bêtes de course, disposant d’un bulletin de marche détaillé.

Le Tourbillon A’Ghrian de Kerbedanz vient de réussir les premiers tests, comme l’indique sa nomination officielle. Un succès préalable qui mérite d’être clamé haut et fort, puisque déjà à ce niveau de la compétition, les mesures chronométriques et les tests liés à la résistance aux chocs et aux influences magnétiques ont déjà éliminé quelques prétendants, parfois pourtant de très bonne naissance.

Kerbedanz A'Ghrian

Dès lors, les choses sérieuses peuvent commencer. La pièce ne réapparaîtra que lors de l’annonce des résultats prévue pour le 22 octobre 2015. Sera-t-elle sur les trois premières marches du podium? Qu’importe, elle participe encore à la course et, pour cette enseigne qui a fait de Neuchâtel son siège, comme d’ailleurs pour toutes les autres marques non encore éliminées de la compétition, c’est déjà une récompense à souligner. Car c’est justement Neuchâtel et son Observatoire qui chapeautaient alors les joutes chronométriques d’antan.

En terre de symboles, le totem de la précision

En fondant sa marque éponyme, Tigran Kerbedanz, actuel président de la marque, entendait d’abord rendre hommage à son ancêtre dont le nom a encore valeur aujourd’hui de référence en matière de savoir-faire issus de la haute orfèvrerie traditionnelle.

Ce respect du passé n’édulcore en rien les prétentions d’excellence dont la marque se réclame, tant au niveau de l’usage des matériaux les plus nobles que des maîtrises les plus abouties des finitions et décors: gravures manuelles sous toutes leurs formes, émail et micro peintures, anglages, terminaisons et polissages. Ces périmètres d’expression sont si vastes – le secteur les a récemment coiffés sous l’appellation métiers d’art –  qu’on en oublierait presque la dimension de l’ultime précision, pourtant si chère à l’horlogerie suisse d’excellence. Après tout, une montre ne pourrait-elle pas simplement donner l’heure et le faire le plus précisément possible?

Kerbedanz A'Ghrian

En restant en lice, par sa nomination officielle au Concours de Chronométrie 2015, Kerbedanz remet au milieu du village, pour mieux se l’approprier, le clocher de la précision. Elle entend bien aussi se servir de ce tremplin et de l’inévitable médiatisation qui en découle pour communiquer ce qui fait sa différence, ses particularismes.Après avoir déjà conçu et fabriqué plus d’une centaine de modèles destinés à des MIP – la marque préfère ces Most Important People aux VIP devenues trop banales –  elle a décidé d’œuvrer dans le domaine de la symbolique universelle, logeant dans ses garde-temps, des pièces uniques voire des séries ultra limitées, une luxuriance d’allusions culturelles, géographiques, universelles.

En résultent des chefs d’œuvre horlogers transcendés en parcours initiatiques qui s’accompagnent, à l’heure de leur livraison, d’un Livre de Naissance rempli de références documentaires.

A’Ghrian, espoirs et luminosité

En gaëllique, A’Ghrian désigne le soleil, ou, puisque le terme dans cette langue comme en allemand est de genre féminin, la luminosité suprême. Ce garde-temps, promis à être produit en série limitée, regorge donc de féminité, de musicalité celtique et de… mysticisme. Inspirés, lumineux, ses décors visibles à fleur de cadran comme invisibles au cœur des rouages de son calibre KRB-01, se conjuguent comme toutes les créations de la marque Kerbedanz, aux temps du symbolisme. C’est une voie encore inexplorée en horlogerie traditionnelle suisse.

Kerbedanz A'Ghrian

Travaillés à la main, calibre et cadran regorgent de subtilités décoratives. Le mécanisme tourbillon à remontage manuel, dont la cage a été placée entre 7h et 8h en réponse à l’axe du remontoir situé entre 1h et 2h, est signé Technotime, comme en témoigne ses 27 rubis, son rythme de 28'800 alternances par heure, soit une fréquence de 4 Hertz, son double-barillet ainsi que sa réserve de marche de 120 heures. Son architecture arrière, protégée par une glace saphir traitée anti-reflet est gravée aux couleurs de Kerbedanz. 

Sa boîte de 43 mm de diamètre, étanche à 50 mètres, travaillée dans de l’or blanc 18 carats – toujours en référence à l’astre suprême – est la première d’une série limitée et numérotée. Une pièce dont la nomination au Concours de Chronométrie 2015 devrait accroître la valeur, surtout si elle s’accompagnait de l’une des trois places disponible sur le podium de la catégorie des tourbillons… A suivre.

http://www.kerbedanz.com/

Et recevez chaque semaine une sélection personnalisée d'articles.

Chronometry Competition: Nomination du Tourbillon A’Ghrian de Kerbedanz

Concours de Chronométrie, les awards de la précision Nomination du Tourbillon A’Ghrian de Kerbedanz